Sensemaking

De nombreux travaux en sciences des organisations visent à comprendre comment les membres d’un groupe (équipe, département, entreprise) interagissent pour faire progresser leur action collective. La perspective sensemaking développée par le psychosociologue Karl Weick dès 1969 puis formalisée de façon plus complète en 1995 propose d’appréhender le déroulement des activités d’individus au sein d’un groupe au travers de la construction collective de sens, ou, à l’inverse, l’effondrement du sens. Dans cette perspective, les individus agissants se confrontent à leur environnement, extraient a posteriori les éléments pertinents au regard de leur action et relient ces éléments au sein d’une représentation mentale ordonnée qui produit du sens. Cette perspective met l’accent sur les interactions entre individus comme moyen de comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent. Pour que l’action se déroule, les acteurs doivent développer un sens plausible aux évènements qui se déroulent – peu importe que ce sens s’avère ‘objectivement’ juste ou faux. Un accord minimal entre individus sur l’interprétation des situations suffit à ce que l’action se déroule. En revanche, lorsqu’un sens minimum n’est pas atteint, le groupe s’expose à l’effondrement de l’action coordonnée.

 

Avis de l’Observatoire : la perspective du sensemaking est extrêmement riche et permet d’analyser de multiples phénomènes où les acteurs évoluent dans un cadre non habituel, comme l’innovation collective, l’improvisation organisationnelle, le changement stratégique et organisationnel, etc. Elle peut par ailleurs alimenter des pratiques de management comme de conseil. Cette perspective s’oppose à une vision rationaliste des organisations où toute action serait la conséquence d’une analyse préalable. Ici, le déroulé de l’action est privilégié comme moyen d’atteindre une interprétation des situations complexes construites par les acteurs eux-mêmes. Une déclinaison de cette perspective au travers de phases ou de pratiques de sensemaking (construction de sens) et sensegiving (influence des autres acteurs vers un sens visé) est actuellement en vogue au sein des théories des organisations.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts
Please reload

Tous droits réservés ©2020 Observatoire de l'Innovation Managériale - Mentions légales 

  • Grey Twitter Icon