L'entreprise juste pour rire !


Le groupe Admiral prend l’amusement au sérieux et a créé le « Ministry of Fun », une fonction en charge d’organiser dans l’entreprise, des évènements conviviaux, souvent décalés, impliquant l’ensemble des collaborateurs. Des journées thématiques sont organisées comme celle « des héros de bande dessinée auxquels les salariés s’identifiaient, enfants » ou, plus classiques, celles d’Halloween ou de Noël. D’autres évènements en lien avec différentes formes d’engagement responsable, comme la Journée Mondiale du Cancer ou de celle de l’Environnement sont aussi organisés. Enfin, des moments plus décalés font le quotidien de cette entreprise, comme la pratique de la « Egg roulette » (notamment rendue célèbre dans le « Tonight Show starring Jimmy Fallon »).

Le Ministry of Fun célèbre le plus d’évènements et occasions possibles. Le substrat technique de ce dispositif est simple : déguisements, gadgets, aménagement du temps de travail et un ensemble de dispositifs de communication interne autour de valeurs que le groupe met en avant : bonheur au travail, épanouissement, etc… et bonne humeur ! L’équipe du Ministry of Fun tourne régulièrement (chaque mois). Cela assure la nouveauté des idées d’amusement et évite que le Ministry of Fun s’inscrive dans la routine puisqu’il vise, justement, à la casser.

Il semble que la culture du groupe ait été fortement influencée par la personnalité du fondateur et ancien PDG du groupe, Henry Engelhardt. Après avoir passé plusieurs années pendant lesquelles celui-ci indique ne pas avoir été heureux d’aller au travail, ce patron américain décide de créer son entreprise et de faire de l’amusement un pilier de sa culture. Son principe est simple et pragmatique et est énoncé comme suit : “Happy staff means happy customers, which makes money”. La situation de l’entreprise semble lui donner raison : le chiffre d’affaires du groupe est en croissance régulière depuis sa création en 1993 et en 2010, Admiral détient environ 10% du marché de l’assurance automobile anglais.

Avis de l’Observatoire : divertissement et entreprise… l’association des deux termes suscite l’attention tant elle n’est pas si évidente que cela. Pour la doxa, les affaires sont une chose sérieuse et imaginer que l’on veuille divertir ses salariés est singulier (d’autant qu’Admiral opère sur le secteur très sérieux des assurances). Ceci dit, d’un point de vue historique et légal, en France en particulier, les entreprises, à travers leurs comités d’entreprises gèrent des activités sociales et culturelles pour leurs salariés, depuis longtemps. Beaucoup plus récemment, depuis le début des années 2010, l’on a vu apparaître en provenance des Etats-Unis, les « chief happiness officers », dont le rôle est de veiller au bonheur au travail des salariés.

Plusieurs lectures du « Ministry of Fun » sont ici possibles. Le point de vue postmoderne critique consisterait à penser que le capitalisme cherche les moyens de faire travailler toujours plus le salarié ou, plus subtil, de progressivement faire disparaître la frontière entre ce qui relève du travail et ce qui relève de l’intime (le bonheur). Le point de vue d’un Elton Mayo, dans les années 1920, serait que plus l’on porte attention aux salariés et plus l’on parvient à les motiver. Un autre point de vue est celui du management par les valeurs : la bonne humeur est un axe de culture organisationnelle comme d’autres. Admiral fait fructifier son capital de valeur en interne pour accroître la cohésion, le sentiment d’appartenance, la lisibilité de l’identité organisationnelle ; en somme Admiral fait du « marketing interne » classique (et du coup, en externe, attire les talents, les futurs collaborateurs, ceux qui partagent les mêmes valeurs, un peu à la façon théorie Z de William Ouchi). Le fun chez Admiral devient alors simplement une illustration d’une certaine forme de management par les valeurs. Une dernière lecture est celle de la créativité : mettre en place les conditions pour favoriser chez les salariés des sorties de cadres, des comportements créatifs vertueux, etc.

Recent Posts

Tous droits réservés ©2020 Observatoire de l'Innovation Managériale - Mentions légales 

  • Grey Twitter Icon