Tous droits réservés ©2020 Observatoire de l'Innovation Managériale - Mentions légales 

  • Grey Twitter Icon

Le modèle LCAG

Initié dès les années cinquante à l’université de Harvard et formalisé en 1965 dans un ouvrage intitulé Business Policy – Texts and Cases, ce modèle est l’un des premiers, sans doute même le premier, qui a contribué à mettre en forme tout un ensemble de pratiques ayant trait à ce qui va devenir la stratégie d’entreprise. A ce titre, il doit être rapproché de la fondation de cette discipline que l’on a aujourd’hui coutume d’appeler le management stratégique.

C’est à Kenneth Andrews et ses co-auteurs que l’on doit sa conception. Avec Edmund Learned, Roland Christensen et William Guth, il va s’acharner à former les top managers américains à la formulation de leur stratégie en leur proposant d’utiliser ce fameux modèle et en l’associant à une méthode pédagogique devenue elle aussi très célèbre : la méthode des cas.

La démarche LCAG est finalement assez simple. La formulation de la stratégie est la résultante de la confrontation d’un double diagnostic interne et externe (la démarche SWOT, force-faiblesse-opportunité-menace en français) avec les valeurs et aspirations du dirigeant d’une part et de celles de la société dans laquelle s’insère l’entreprise d’autre part (on parlerait aujourd’hui volontiers de responsabilité sociale de l’entreprise). Cette étape étant bouclée, il convient ensuite de préciser le déploiement de la stratégie choisie en détaillant les caractéristiques de sa mise en œuvre.

 

Avis de l’Observatoire : L’influence sur les pratiques managériales stratégiques de ce modèle et sans doute davantage encore de la méthode des cas qui l’accompagne a été fondamentale. La pédagogie fondée sur les cas est encore aujourd’hui largement utilisée dans le monde pour former les étudiants de formation initiale comme les cadres à haut potentiel (dans les executive MBA notamment). En proposant une première formulation théorique intégrée des pratiques stratégiques, ce modèle a véritablement introduit une rupture et a permis de légitimer une nouvelle discipline : le management stratégique.

L’approche LCAG est aujourd’hui largement remise en cause et tout un ensemble de reproches, au demeurant assez légitime, peut lui être fait mais il n’en demeure pas moins que son influence aura été primordiale dans la naissance du management stratégique comme discipline de recherche et d’enseignement. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts
Please reload